• Expression marines

    Les expressions d'origine « Marines »

     

    Tête de nœuds 

     

    Avoir le vent en poupe

     

    Sac de nœuds

     

    Toutes voiles dehors

     

    PD comme un foc (le foc, c'est la voile d'avant, qui se fait toujours prendre par derrière par le vent!)

     

    Hissez les voiles, mettre les voiles

     

    Etre au taquet (le taquet permet de border les cordages au maximum)

     

    Coup de barre

     

    Bon vent

     

    Une femme dans chaque port

     

     

    Le pessimiste se plaint du vent, l'optimiste espère qu'il va changer, le réaliste ajuste ses voiles.

     

    En intimité maritime, le lagon est à la lagune ce que chacun est à sa chacune.

     

    Le port de plaisance est un lieu conçu pour que les navigateurs qui ne prennent pas la mer puissent rencontrer des vacanciers qui n'ont pas de bateau.

     

    Quand un pêcheur a faim, il mange un poisson. Quand la mer a faim, elle mange un bateau.

     

    Quand un cachalot vient de tribord, il est prioritaire. Quand il vient de bâbord aussi.

     

    Le marin se distingue par son aptitude à pratiquer la sieste à toute heure, en tous lieux, par tous les temps. Car ce qui est pris n'est plus à prendre.

     

    Naviguer est une activité qui ne convient pas aux imposteurs. Dans bien des professions, on peut faire illusion et bluffer en toute impunité. En bateau, on sait ou on ne sait pas.

     

    Les enfants sont comme les marins : où que se portent leurs yeux, partout c'est l'immense.

     

    Mieux vaut flotter sans grâce que couler en beauté.

     

    Il y a trois sortes d'êtres : les vivants, les morts et les marins.

     

    La mer est salée parce qu'il y a des morues dedans. Et si elle ne déborde pas, c'est parce que la Providence, dans sa sagesse, a placé aussi des éponges.

     

    Méfie toi d'une poulie qui crie et d'une femme qui se tait. Toutes deux préparent un mauvais coup.

     

    La mer est sans routes, la mer est sans explications.

     

    En mer, le plus grand danger, c'est la terre.

     

    Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer.

     

    Quand la mer baisse, les rochers montent.

     

    Si tu veux faire un vieux marin, arrondis les caps et salue les grains.

     

    Temps pas net, reste à la buvette.

     

    A force de contempler la mer, on fini un jour par la prendre.

     

    En rentrant au port, le vert est à tribord, le rouge est à bâbord, le verre de rouge est à ras-bord.

     

    Qui met le moteur est un petit joueur.

     

    Qui sort du troquet doit rester à quai.

     

    Si tu veux beau temps, navigue souvent.

     

    Mouette en haut du mât, fiente bientôt sur toi.

     

    Qui pisse au vent, mouille son caban.

     

    Une fois qu'un bateau à coulé, tout le monde sait comment on aurait pu le sauver

     

    Je vais vous raconter une anecdote : elle est toutes voiles dehors !

     

    Qui écoute trop la météo, passe sa vie au bistrot 

     

    Il y a deux jours heureux quand tu acquiers un bateau : le jour où tu l'achètes et le jour où tu le vends. Le meilleur bateau c'est le BDA (le Bateau Des Autres)

     

    J'en connais un qui a appelé son bateau Vendredi 13. Faut pas être con ! Il est parti en mer et a coulé. Il a racheté un bateau et l' a appelé Lundi 16 !

    (Les marins superstitieux ne quittent jamais le port les vendredis et encore moins les vendredi 13!)

    « La mer...Ma page pro facebook.. »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 29 Juillet à 15:38

    coucou marie andrée..la mer la mer...jaime pas trop    ballade sur les ports oui ou sur les plages oui cet agréable jai  lu tout c sur les bateaux intéréssant

    2
    Dimanche 29 Juillet à 16:35

    Moi j'adore l'eau Mdr, merci de me lire.

    Gros bisous.

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Dimanche 29 Juillet à 21:51

    bonne soirer

    4
    Lundi 30 Juillet à 21:45

    Bonjour Aider nos Loulous! D'abord merci de ton passage sur mon blog. Moi j'aime bien la mer, mais je n'ai pas les moyens d'y aller. Au Québec, il faudrait vivre en Gaspésie pour pouvoir regarder et voguer sur la mer. Dans mon coin de pays, impossible.

    Bonne soirée et douce nuit.

    Amicalement, Réjeanne.

      • Mardi 31 Juillet à 14:26

        bonjour Rejeanne, ah mince. pa s top .....ici moi je suis a une heure de la mer et une heure de la montagne..

        Bonne journée.

        Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :


http://ekladata.com/etWgIoZE4xtIe9MgwK3jc7tOUJQ/7qlKpv04DQdBHCKyi-kc-EO8gt0-991x581.png http://ekladata.com/etWgIoZE4xtIe9MgwK3jc7tOUJQ/7qlKpv04DQdBHCKyi-kc-EO8gt0-991x581.png